La marque employeur

On vous entend déjà dire : « La marque employeur ? Encore une nouvelle invention des agences marketing ! ». Mais justement, qu’est-ce que la marque employeur ? D’où tire-t-elle ses origines ?
Je vous l’accorde, les premiers à avoir parlé d’« Employer Brand » sont Simon Barrow (Directeur TMP WorldWide – agence de communication) et Tim Ambler (Professeur à la London BS), dans la revue Journal Of Brand Management : tous deux marketers aguerris. Plus précisément, ils sont spécialistes du  Branding, c’est-à-dire de l’image que véhicule ou souhaite véhiculer l’entreprise. Mais ils n’ont donné qu’un nom à un concept qui existe depuis de siècles !

Alors, que met-on derrière marque employeur ?

Selon le dico marketing : « La marque employeur est un terme utilisé pour désigner l’ensemble des problématiques d’image d’une marque à l’égard de la cible des employés ou salariés potentiels. » (definitions-marketing.com )

Pour vous vulgariser la chose, cette notion englobe toutes les actions mises en place pour attirer les futurs talents de l’entreprise, mais AUSSI pour fidéliser les perles déjà présentes en entreprise : des avantages sociaux originaux  au pack « welcome on board », en passant par des recrutements via SnapChat, toute action un tant soit peu originale peut contribuer à la bonne image de l’entreprise.

Mais pourquoi aujourd’hui s’intéresse-t-on tant à la marque employeur ?

Avec l’avènement du digital et l’explosion des outils numériques, l’information devient virale de manière quasi-instantané, et les comportements évoluent en ce sens. Les attentes candidats et salariés sont plus émotionnelles, relationnelles : l’argent et les avantages ne sont plus prioritaires,« JE VEUX ME SENTIR BIEN DANS MON ENTREPRISE ! Je veux être comme à la maison ! ».
Le canapé à côté de la cafetière et du babyfoot remplace le bureau et la chaise difficile à régler. L’ordinateur laisse la place à la tablette tactile, et le téléphone devient désuet (le nombre de fois où j’ai entendu des candidats dire : « On se skype ? »)
Bref, la population active recherche maintenant :

  • De bonnes relations avec ses collègues et ses supérieurs (quand il y en a : les managers se font de plus en plus rares et laissent la place à des collaborateurs « leaders »)

  • Un endroit dans lequel elle est fière de travailler

Donc, comment développer votre marque employeur ?

Dans un premier temps, il est indispensable d’élaborer le socle de votre marque employeur, et cela passe par une réflexion croisée des managers, collaborateurs et dirigeants : se nourrir de l’avis de l’ensemble de la structure permet d’avoir un autre regard sur ce que véhicule réellement son entreprise.

Ensuite, afin de développer votre marque employeur, vous pouvez agir sur 5 composantes de votre entreprise :

1) Les valeurs, les principes que votre entreprise véhicule et souhaite communiquer :

A ce jour, nombre de structures véhiculent les mêmes principes de « bienveillance », « taille humaine », « écoute », ou autre blabla. Le prôner, c’est bien, mais l’avoir déjà intégré dans l’écosystème interne, c’est mieux !
Donc, veillez bien à identifier les valeurs positives qui sont déjà présentes dans votre structure, et n’hésitez pas à y mettre des valeurs liées à des actions qui feront le « buzz », qui créeront votre valeur ajoutée ! Par exemple, bien-être = séance de yoga 1 fois par semaine offerte aux salariés.

2) Les plans de carrières :

Définissez en amont une solide gestion des évolutions de vos talents, en cohérence avec votre stratégie de développement.

Faites témoigner vos talents qui ont ainsi pu évoluer en toute sérénité

3) Les avantages sociaux :

Outre la mutuelle (qui est devenue obligatoire) ou l’intéressement, vous pouvez mettre en place des avantages sociaux qui seront propres à votre politique : primes vacances, ou bien primes pour tout autre événement (unions, naissances, diplômes,…)

4) La rémunération :

Vérifier la cohérence de vos grilles salariales avec ce qui se fait sur le marché est le B.A.BA !

N’hésitez pas à définir une politique salariale attractive, en mettant en place par exemple des systèmes de variables en fonction d’objectifs en relations avec les valeurs « originales » précédemment définies

5) L’environnement de travail :

Je sais, je vais rabâcher, mais rappelez-vous que l’ambiance, les lieux sont des éléments-clés pour attirer les talents et les garder ! Qui n’a jamais rêvé de faire une réunion d’équipe dans un beau parc arboré, ou bien dans un salon cosy ? Et bien de plus en plus d’entreprises prennent le risque et ne le regrettent pas ! Un environnement agréable, lumineux, « confortable » apporte une envie de mieux travailler et surtout l’envie de VENIR travailler tout simplement !

Maintenant que vous avez identifié les axes, vous pouvez COMMUNIQUER, diffuser, voire CRIER vos atouts ! Là, commence la diffusion de votre marque employeur et le développement de votre image :

  • organisez des actions « buzz » pour vos salariés ou le recrutement de vos futurs collaborateurs

  • diffusez l’information via tout support

  • exploitez les réseaux sociaux où l’information est si virale (soyez patient! le prochain article sera consacré à ce support)

Mais surtout, pensez à vos collaborateurs : ce sont vos PREMIERS ambassadeurs ! Ils feront assurément mieux que Penelope Cruz ou Daniel Craig pour faire de la pub sur votre entreprise, et pour un prix dérisoire ! Un employé heureux communique toujours sur l’origine de son bonheur.
Ainsi, après toutes ces actions, vous intègrerez le cercle vertigineux des « Entreprises Employer Brand ».
Alors ? Prêts pour le décollage ?

Rédigé par Marie CLAIREFOND, consultante neoh.

2017-06-28T11:56:13+00:00